Présentation de la technologie

Photo credit: Brett Jordan / Foter.com / CC BY

Photo credit: Brett Jordan / Foter.com / CC BY

Notre invention propose donc une nouvelle technique de détissage et d’alignement de fibres fragiles semi-longues (10 à 500mm) utile pour le recyclage de matériaux composites à fibres de carbone, mais aussi pour l’industrie du composite qui dispose alors de nouveaux types de renforts contenant des fibres de carbone (à plus bas cout que de la fibre neuve). Le recyclage de fibres de carbone issues de matériaux composites (séparation fibres par rapport à une matrice en vue de la récupération des fibres) ne présente d’intérêt que si les fibres recyclées présentent une longueur décimétrique et si elles sont réalignées avec un fort taux d’alignement (>70%) afin de pouvoir réutiliser les fibres recyclées comme renfort dans un nouveau matériau composite. Les matériaux composites recyclés après élimination de plus de 98% de résine se présentent sous forme d’empilements de tissus de fibres de carbone de tailles et formes diverses impossibles à utiliser en l’état. Le procédé de l’invention permet de séparer les fibres fragiles (par exemple de carbone) initialement entrecroisées ou entrelacées en tissus, de les réaligner et de les disposer sous forme de bandes continues de quelques centimètres de large. Il est alors possible de les réutiliser pour réaliser de nouveaux matériaux composites soit telles quelles après enduction de résine soit après réalisation de demi-produits de fibres de carbone recyclées (bandes pré-imprégnées de résine thermodurcissable ou thermoplastique, fibres reconstituées, voire retissées).  La réutilisation ou le recyclage des fibres nécessitant une remise en forme est réalisé sans dégradation.

Applications

Les domaines d’applications envisagés sont :

    • Recyclage de fibre de carbone

Avantages

    • Le matériau composite à recycler ne doit pas être broyé, mais découpé (intelligemment) pour conserver la longueur des fibres de carbone (100mm) ;
    • Le procédé chimique d’enlèvement de la matrice (p . ex. solvolyse en fluide supercritique) dois enlever au moins 99% de la résine et ne dois pas créer de brassage pour ne pas emmêler les fibres ;
    • Les fibres de carbone séparées de leur matrice originelle se présentent alors sous forme de morceaux de tissus empilés dont on sépare les fils de trame des fils de chaîne (dé-tissage) pour pouvoir les aligner.

Laboratoire

Tutelles : Université Bordeaux 1, Institut polytecnique de Bordeaux,  le Centre National de la Recherche Scientifique. Lien vers le site de l’I2M

Licence

    • Notre technologie fait l’objet d’une protection par voie de brevet.
    • Licence disponible

Contact

Vous souhaitez en savoir plus sur la technologie ou sur la licence ? Alors, contactez-nous !

Nom : 

Benoît Philippeau Titre : Chef de Projet Sciences de l'Ingénieur Mail : b.philipeau@ast-innovations.com
By | 2017-03-13T16:37:42+00:00 janvier 20th, 2014|